L’austérité budgétaire, c’est aussi moins de droits et de services publics pour les Français de l’Étranger.

Avec la fin du dépôt des parrainages le 17 mars dernier, notre pays est rentré dans une séquence électorale de plus de 6 mois, qui verra s’enchaîner élections présidentielle, législative et sénatoriale. Comme l’ensemble de nos concitoyens, les Français résidents à l’étranger seront mobilisés et attentifs aux propositions des différents candidats.
Dans le débat qui s’ouvre, nous élu-es des Français de l’Étranger tenons à faire part de nos inquiétudes envers le maintien des droits et de l’accès à certains services publics à l’étranger. Lire la suite