Conseil d’établissement du Lycée René Cassin – 19.01.2017

img_0691J’assistais jeudi dernier au conseil d’établissement du Lycée René Cassin, un conseil d’importance puisqu’il présentait le budget décidé pour 2017-2018. Un budget d’austérité, le terme a été à la mode, mais rendu malheureusement nécessaire suite à la décision du gouvernement norvégien de ne pas donner suite aux négociations entamées pour modifier le niveau de subvention. 

Le budget a été établi sur une hypothèse d’effectifs à 595 élèves, en légère baisse par rapport à 2016, sachant qu’un certain nombre de places restait disponible en maternelle.

Les autres éléments à prendre en compte dans le calcul du budget furent:

  • Taux de change à 0,108
  • Ajustement des crédits, hors masse salariale, au plus bas
  • Une hausse des crédits de la masse salariale de 6%
  • Baisse de la subvention à la crèche de 2 millions de couronnes due à la baisse du nombre d’élèves
  • Baisse des crédits pédagogiques de 7,8%
  • Prévision de remplacements institutionnels des personnels ( vacances/ voyages scolaires)
  • Partenariat avec l’Institut Français

Furent également pris en compte après concertation:

  • Assurance pour les membres du Conseil de Gestion à hauteur de 10000 NOK
  • Provision Gestion Ressources Humaines: 183000 NOK ( remplacements), à noter que celle ci n’est pas prise en charge par l’AEFE.
  • Provision contentieux: 100000 NOK
  • Provision remplacement maternité pour le personnel résident: 337000 NOK

Dans  modèle financier actuel, à effectif plein, les frais d’écolages ont augmenté de 7 à 9% par an, ce qui équivaut à une hausse de 50% sur 5 ans… Augmentation considérable, nécessaire, au vu des finances de l’école à l’arrivée de Mr le proviseur Nerrand. Il était clair que cette augmentation constante ne pouvait continuer, celle-ci provoquant un effet de seuil pour les familles.

Les négociations entamées avec le gouvernement norvégien, pour une refonte du système de subvention, avait réveillé l’espoir de faire diminuer ces frais d’écolages. Malheureusement, malgré les signaux envoyés par le Ministre de l’Éducation, notamment sur le fait que le cadre juridique et financier actuel n’était pas satisfaisant, et malgré un accord de principe, ces modifications n’ont pas été intégrées dans le budget de l’Etat lors de l’examen parlementaire. Malgré tout, la commission d’éducation souhaite que le gouvernement vienne, au moment de l’examen du budget rectificatif, avec une proposition de solution pour que les écoles françaises et allemandes travaillent dans un cadre pérenne, qui passe par une révision du juridique et financier actuel, celui.-ci étant obsolète. Le lobbying se poursuit donc au niveau politique, notamment à travers le travail de notre Ambassadeur, Mr Dobelle, ainsi que lors de la rencontre prochaine des Premiers ministres français et norvégiens.

En attendant cela, il fut donc décider, en Conseil de gestion, de limiter l’augmentation des droits décalage pour l’année prochaine à 5%. Cela crée malgré tout un déficit important qui n’est pas tenable sur plusieurs années, amenant à un certains nombres de décisions difficiles tant en matière de choix pédagogiques qu’en matière de personnels.

Ces décisions auront été prises en concertation avec toutes les parties concernées, et il faut souligner le travail de Mr. Nerrand sur ces questions.

Vous trouverez le récapitulatif de ces choix ci-dessous. Il faudra noter la fermeture d’une classe primaire, provoquant l’augmentation des effectifs dans les autres classes à 25-27 élèves, ainsi que la diminution du taux horaire de norvégien provoquant le licenciement d’un professeur.

img_0695

Le budget sera donc déficitaire de 2.6 millions de NOK en 2017, avec un retour en prévu à l’équilibre en 2018, mais basé sur une nouvelle augmentation des frais d’écolages.

 

Stéphane Mukkaden

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s