Compte-rendu du Conseil Consulaire Oslo, 26.04.16

IMG_01661er Conseil Consulaire pour notre nouvel Ambassadeur, Mr Jean-François Dobelle, qui a fait forte impression, avec un style bien à lui, qui semble placer les intérêts des citoyens français en Norvège au premier plan. 

Mr l’Ambassadeur a ouvert le Conseil Consulaire en donnant un certain nombre de chiffres sur la circonscription consulaire.

Au 15 avril 2016, nous avions 4788 inscrits, ce qui représente une augmentation de 17%.

Parmi eux:

  • 834 binationaux
  • 54% sont présents en Norvège depuis plus de 5 ans
  • 69% des inscrits ont moins de 40ans.

Activités du consulat en 2015

  • 325 actes d’état-civil
  • 956 passeports délivrés, dont 32 passeports d’urgences.
  • 205 cartes d’identités nationales
  • 24 bourses scolaires
  • 9 dossiers de perte de nationalité, mais 10 déjà en 2016, chiffre qui a surpris Mme Mallet-Antonique, Consule remplaçante. La Norvège étudie actuellement la possibilité de réinstituer la possibilité d’obtenir la double-nationalité.
  • 8 dossiers d’acquisition de la nationalité française.

À la suite du décret du 5 mars 2016 sur les droits de chancellerie, 8€ seront perçues au bénéfice des Consuls honoraires pour chaque remise de passeports biométriques, ceci du fait de la fin de la double comparution. Cela ne peut être fait que par un Consul honoraire ayant la nationalité française. Malheureusement, cela n’est le cas qu´à Tromsø, l’Ambassadeur précédent ayant préféré installer des norvégiens, privilegiant ainsi les interêts économiques, intention louable, mais au détriment des français sur place, notamment à Stavanger.

Dématérialisation et accès à distance du registre.

Comité consulaire pour la protection et l’action sociale

  • Aucun allocataire, ni en Norvège, ni en Islande. Aucun versement non plus pour les enfants handicapés. pour rappel, le taux de base pour ces allocations est de 450€.
  • L’enveloppe de secours occasionnels pour les Français enregistrés ou de passage s’élève à 100€ en 2016.

Protection consulaire pour les détenus

  • 4 détenus en Norvège actuellement

Implantation des sociétés françaises

110 sociétés implantées en Norvège, notamment dans le secteur pétrolier et gazier, mais aussi dans les services, l’automobile ou les biens de consommations.

Mr. l’Ambassadeur était à Stavanger récemment où il a, notamment, pu rencontré les représentants de Total, Engie et Thales.

Ces entreprises souffrent bien entendu de la crise, mais reste bien implantés en Norvège. Total est le premier investisseur pétrolier en Norvège, et participe à l’exploitation de 49 sites pétroliers, et prévoit l’ouverture d’un nouveau site en 2018.

Questions diverses

  • La question des horaires d’ouverture du consulat a, de nouveau, été abordée. Nous avons notamment soutenu la proposition d’ouvrir le consulat une après-midi par semaine. La proposition a été accueilli très favorablement par Mr l’Ambassadeur.
  • J’ai pu interpellé Mr. l’Ambassadeur, sur la place du français dans les écoles norvégiennes. Jusque récemment, la langue française était la deuxième langue choisie par les écoliers norvégiens après l’espagnol. Elle s’est maintenant faite dépasser par l’allemand, grâce au lobby intensif effectué par les instituts allemands auprès des écoles norvégiennes. Mr l’Ambassadeur a noté l’amélioration des cours de l’Institut français, en terme quantitatif. Mr l’Ambassadeur s’efforce de faire passer le message que le français n’est pas une langue si difficile, et est aussi très utilisé dans le monde des affaires. Par ailleurs des accords d’échanges d’enseignants sont ou seront signés entre la France et la Norvège. Mr l’Ambassadeur est, cependant, bien conscient qu’il y a un problème.
  • l´inscription de la devise républicaine, qui est obligatoire dans les écoles de France, est, pour les lycées du réseau AEFE laissée à l´appréciation des autorités françaises sur place. Lors de la dernière session de l´AFE, une résolution a été déposée et adoptée à l’unanimité par l’AFE ayant pour but d’inciter l´ensemble des établissements du réseau à mettre en place cette pratique. Cette demande a également retenue toute l’attention de Matthias Fekl qui s’y est montré tout à fait favorable, du moment qu’elle ne remettait pas en cause la sécurité de nos concitoyens.  Cela a été déjà été fait au Bénin, en Équateur, en Grèce, au Japon et au Portugal. Je me suis donc permis donc de relayer cette demande à Mr l’Ambassadeur ainsi qu’à Monsieur le Proviseur du Lycée René Cassin afin de réaffirmer ces valeurs qui nous unissent et qui se transmettent aussi par l’éducation à la française.
  • J’ai également pu interrogé Mme Mallet-Antonique, Consule remplaçante, sur la possibilité de demander l’attribution du label Marianne à notre consulat.

Commission locale des bourses scolaires

Le Conseil consulaire a été suivi par la Commission locale des bourses. Étaient notamment présents  Mr Pinard, président de FdM-ADFEN, et Mme Monceyron,représentante des organisations syndicales représentatives des personnels enseignants.
18 dossiers ont été étudiés. Je constate que l’IPA a de nouveau été revu à la baisse, ce qui dans un pays comme la Norvège, traversant actuellement une période difficile, n’a tout simplement pas de sens. C’est avec sérénité que les membres de la commission ont étudié les dossiers des demandeurs de bourses. A l’unanimité, les propositions de maintien, hausse, baisse ou ajournement ont été acceptées. Je me réjouis que nos demandes á tenir compte du contexte plutôt que de la quotité aient toutes été validées.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s